Les entreprises de transport et les chauffeurs routiers peuvent, à leur avantage, réduire leur émission de CO2. Les entreprises de transport peuvent faire valoriser des prestations à faible émission et mettre en avant les progrès réalisés. Une charte d’engagements volontaires « Objectif CO2 » a d’ailleurs été mise en place en décembre 2008 par le Ministère de l’Ecologie pour aider les entreprises des TRM à réduire leur consommation de carburant. Cette charte engage les entreprises signataires à réduire sa consommation de carburant sur trois ans. Plus de 1200 entreprises issues du transport routier y ont déjà contribué ! Les chauffeurs routiers pourront quant-à-eux connaître davantage l’impact de leurs déplacements et de leur activité.

alt

Avantages de la charte d’engagements volontaires Objectifs CO2

Elle concerne toutes les entreprises de transports qui exercent pour le compte d’autrui. Sont aussi concernées les entreprises et chargeurs ayant une flotte en compte propre, avec un véhicule ayant un PTAC supérieur à 3,5 tonnes.

Cette charte répond à de nombreuses attente. La disposition d’informations indépendantes sur les différentes mesures et actions disponibles sur le marché pour réduire les consommations de carburant. Les gains potentiels (carburant et CO2) et retour sur investissement liés à chaque action envisageable. La disposition d’outils de mesures et d’évaluation. Enfin, pouvoir valoriser leurs actions environnementales.

En signant cette charte, les entreprises peuvent renforcer leur activité à travers plusieurs points :

-Le renforcement de leur rentabilité et de leur compétitivité grâce à la réduction de leur consommation de carburant ;

-Une gestion plus performante à travers la mise en place d’un tableau de bord de suivi ;

-Un engagement dans une démarche structurante, source de mobilisation et de motivation de l’ensemble du personnel ;

-Une démarche commercialement valorisable, auprès des clients chargeurs de plus en plus sensibles aux questions environnementales ;

-Une image d’entreprise moderne respectueuse de l’environnement et s’inscrivant dans une perspective de développement durable ;

-Une image du transport routier en France modernisée !

La charte d’engagement volontaires objectif CO2 permet ainsi aux entreprises de communiquer en interne sur les mesures prises et sur les efforts réalisés. Elle permet aussi de mesurer et de suivre les actions mises en œuvre. En externe, elle permet aux entreprises de communiquer vers les clients (réponse aux demandes des clients chargeurs sur les émissions de CO2, intégration dans les offres commerciales…). Elle permet enfin une visibilité plus importante auprès du grand public.

Pour plus d’informations concernant la démarche pour s’engager dans cette charte, rendez-vous sur Objectif CO2.fr.

alt

Obtenez un label pour valoriser vos résultats !

Si vous parvenez à obtenir un niveau de performance environnementale suffisamment élevé, vous pouvez demander le Label Objectif CO2. Il permet une distinction et une valorisation de votre entreprise auprès de vos clients et fournisseurs. De plus, cette attribution est évaluée par un audit indépendant qui vérifie la fiabilité de vos données et l’atteinte d’un niveau de performance environnementale (CO2) suffisamment élevé.

Comment calculer sa consommation CO2

Les articles D.1431-1 à D.1431-23 du code des transports expliquent la méthode à utiliser pour calculer les émissions de GES des prestations de transport.
Il y a quatre étapes à cette méthode :
-La décomposition de la prestation de transport en segments (cf. article D.1431-6 du code des transports) ;
-Le calcul de la quantité de source d’énergie consommée pour chaque segment (cf. articles D.1431-8 à D.1431-11 du code des transports) ;
-La conversion de la quantité de source d’énergie en quantité de gaz à effet de serre pour chaque segment (cf. article D.1431-7 du code des transports) ;

Quatre cas associés à une formule précise existent :

1er cas : la consommation de source d’énergie est connue, et le moyen de transport ne concerne qu’un seul bénéficiaire. Toutes les émissions sont affectées au bénéficiaire.
Information GES = consommation de source d’énergie x facteur d’émission -

2e cas : la consommation de source d’énergie est connue, et le moyen de transport concerne plusieurs bénéficiaires. Il faut alors répartir les émissions entre les bénéficiaires.
Information GES = consommation de source d’énergie x [nombre d’unités transportées pour la prestation / nombre d’unités dans le moyen de transport] x facteur d’émission -

3e cas : la consommation de source d’énergie n’est pas connue pour la prestation en particulier, et le moyen de transport ne concerne qu’un seul bénéficiaire. Il faut estimer la consommation à l’aide d’une consommation moyenne (souvent kilométrique) et du trajet (souvent la distance en kilomètre).
Information GES = taux de consommation de source d’énergie x distance x facteur d’émission (formule n° 3)

4e cas : la consommation de source d’énergie n’est pas connue pour la prestation en particulier, et le moyen de transport concerne plusieurs bénéficiaires. Il faut d’une part estimer la consommation à l’aide d’une consommation moyenne et du trajet, d’autre part répartir les émissions entre les bénéficiaires.
Information GES = Taux de consommation de source d’énergie x distance x facteur d’émission x [nombre d’unités transportées pour la prestation / nombre d’unités dans le moyen de transport] -

S’ajoute à ces formules plusieurs niveaux associés au type de véhicule et à la prestation. Vous pouvez retrouver le descriptif détaillé sur ecologique-solidaire.gouv.fr.