Les groupements de transporteurs jouent un rôle historique dans le secteur en France. Ils ont été favorisé dès 1969 avec la création de l’association Unicooptrans (aujourd’hui nommée France Groupements) dont le but était de les promouvoir.
Un groupement de transporteur est une coopérative permettant aux entreprises adhérentes de développer des synergies et, à fortiori, d’augmenter leurs bénéfices. Quelles sont ces synergies et comment se caractérisent-ils ?

groupement-transporteurs-transport-marchandises-comprendre-definition-1

Une organisation juste et précise

Généralement, le comité du groupement fait en sorte que chaque entreprise puisse avoir son mot à dire dans les décisions à prendre : Une entreprise Une voix. Cela permet de les mettre sur un même pieds d’égalité malgré les différences (taille d'entreprise, nombre d'employés, chiffre d'affaire, etc.). L’Astre a de plus recourt à France Groupement, une fédération spécialisée en groupements afin de gérer au mieux l’aspect juridique et social.

Plusieurs groupements pour des objectifs différents

Les coopératives peuvent se former autour de valeurs communes de compétitivité et de qualité, comme l’ASTRE et FLO. Elles peuvent aussi se former par rapport à leur spécialité. C’est le cas de France Plateaux (spécialisée dans le transport de type plateau) ou encore de France Benne (spécialisée dans le transport de type benne).

La coopération pour une maximisation des bénéfices

Leur objectif global est de donner une visibilité complète sur une large palette de services à leurs clients. En effet, ces clients ont à disposition une gamme complète de transport correspondant aux attentes très variables du marché : en vrac, colis, palettes, température dirigée. Tout en proposant des prestations complémentaires de logistique allant de la gestion de stocks, à l’entreposage jusqu’à la livraison. Cela permet de générer un avantage concurrentiel solide sur le marché. Cet avantage se caractérise par une mutualisation des achats et des actions commerciales ou encore par des économies d’échelle. Toutes ces actions, développées en coopération avec des entreprises du transport ne disposant pas nécessairement des mêmes forces dans le secteur, favorisent la croissance de chacune des entreprises et permettent surtout de répondre à des marchés qu’individuellement aucun ne pourrait avoir.

Les groupements jouent aussi sur la force de réseaux, en se reliant à de nombreuses entreprises de taille PME au travers de tout le territoire français mais aussi en Europe pour des acteurs comme l’Astre, créé en 1992 et qui regroupe 18 PME.