L’OTRE est une organisation professionnelle patronale, créée en 2000, qui a pour but de représenter les petites et moyennes entreprises du secteur du transport routier. L’Organisation des Transporteurs Routiers Européens est un acteur majeur dans la défense des intérêts des professionnels du secteur notamment durant cette période de pandémie. Découvrez en détails ce qu’est l’OTRE et quel est son rôle auprès des entreprises de transport routier.

DÉCOUVREZ DASHDOCJe demande une démo

Qu’est-ce que l’OTRE ?

L’OTRE est considérée comme l’une des organisations patronales principales représentant les PME à capitaux patrimoniaux du transport routier de marchandises, de fonds et valeurs, sanitaire, de personnes et de déménagement.

La valeur principale de l’OTRE est la défense des intérêts des professionnels du secteur du transport routier. Elle a été créée pour défendre les valeurs de Liberté, d'Égalité et de Fraternité, à l’initiative de transporteurs routiers désireux de transmettre ses valeurs républicaines pour contribuer à la défense et à la conservation des entreprises de cette branche d’activité. Sa vocation est d’être une organisation qui regroupe des syndicats de proximité afin de traiter avec tous les types d’entreprises du transport routier.

L'image représente le logo de l'OTRE, l'Organisation des Transporteurs Routiers Européens
OTRE - Organisation des Transporteurs Routiers Européens

Son modèle de prise de décision est transversal et démocratique. En effet, les différentes parties qui composent l’Organisation des Transporteurs Routiers Européens entrent obligatoirement en compte lorsqu’il s’agit de prendre une décision ou d’exprimer des demandes.

Depuis 2007 et la loi Sapin, elle fait partie des quatre organisations professionnelles retenues pour représenter les entreprises et salariés. Sur treize initiales, elle est celle qui correspond le plus aux critères légaux, ce qui en fait donc la principale organisation syndicale représentant des PME du secteur. Elle se trouve aux côtés de l’Union TLF, la FNTR et le CNM.

Bon à savoir : L’OTRE est divisée en entités territoriales : l’USP Valeurs (transport routier de fonds), la CSNERT (transport routier public) ainsi que la FNAA et la FNMS (transport routier sanitaire).

Quel est le rôle de l’OTRE dans le transport routier ?

Son rôle est de défendre les intérêts de l’intégralité des entreprises du secteur du transport routier, des salariés au dirigeant de société. Au cours des dernières années, l’OTRE a contribué à de nombreux succès remarquables dans le secteur comme :

  • Les taxes sur le gazole ont gardé un taux identique de 2003 à 2015 ;
  • L'annulation de l’amendement concernant l’interdiction du remboursement de la TVA sur les péages ;
  • L’opposition à l’écotaxe, jugée défavorable pour les PME ;
  • La mise en place de deux dispositifs de contrôle des conducteurs pour lutter contre la concurrence déloyale venant des transporteurs d’Europe de l’Est ;
  • La signature avec Dashdoc d’un partenariat visant à développer les lettres de voitures électroniques.

Lors du début de la crise de la COVID, l’OTRE s’est regroupé avec la FNTR et l’Union TLF autour d’un mouvement de solidarité pour les conducteurs. Les différents messages ont été relayés sur les réseaux sociaux sous le hashtag #OnRoulePourVous. L’Organisation des Transporteurs Routiers Européens a également fait une demande de suspension du cabotage pour aider à la survie des entreprises du secteur du transport routier dans le cadre d’un plan de relance.

Comment l’OTRE a-t-elle contribué à la transition écologique ?

L’OTRE tient aussi un rôle prépondérant dans la transition écologique dans le transport routier :

Elle contribue notamment à un accord pour la transition énergétique qui engage non seulement l'ensemble des acteurs de la filière mais aussi l’Etat et les collectivités territoriales. Elle garantit une fiscalité professionnelle maintenue pour tous les tonnages de véhicules verts.

l'OTRE a aussi participé à la mise en place de l’expérimentation du "platooning", qui a permis la circulation des camions autonomes sous forme de pelotons. Cette technique permet de réduire la consommation de carburant et les émissions de CO2 tout en permettant d’accroître les distances parcourues.

Enfin, elle favorise l’utilisation de véhicules électriques en déduisant le coût du matériel de recharge pour l’employeur et le maintien du suramortissement pour les véhicules au gaz dans le secteur du transport routier.

Que faut-il savoir sur le partenariat entre l’OTRE et Dashdoc ?

C’est en Février 2017 que nous avons signé un partenariat avec l’OTRE pour proposer à leurs adhérents une solution de lettre de voiture dématérialisée (e-CMR). Cela fait de Dashdoc le premier service français de lettres de voitures électroniques ayant acquis un agrément international. Nous partageons avec l’OTRE la bonne volonté d’améliorer l’environnement du transport routier.

l’OTRE est convaincue que notre solution permet de tracer efficacement le véhicule et la marchandise transportée. La généralisation de son usage à toutes les opérations de transport international et de cabotage contribuerait à lutter efficacement contre le travail illégal et la concurrence déloyale.

Ensemble nous allons continuer de promouvoir les innovations technologiques qui permettent une gestion simple, rapide et efficace des démarches administratives liées à l’activité du transport routier de marchandises !

N'hésitez pas à vous inscrire à la newsletter pour suivre toute l'actualité sur le transport routier à travers le blog de Dashdoc !

DÉCOUVREZ DASHDOCJe demande une démo