99% de nos besoins quotidiens sont transportés par la route. Derrière ce pourcentage donné par la FNTR se cache le métier de conducteur routier, acteur clé du TRM. C’est grâce à eux, qui voient les kilomètres défiler au gré des saisons, que les besoins alimentaires, hygiéniques, numériques quotidiens des Français sont assurés. Seuls dans leurs camions, sans relâche et la plupart du temps loin de leurs familles, ils sont responsables d’un camion de plus de 3,5 tonnes qui contient des marchandises importantes.

La digitalisation du secteur routier a complexifié le métier de conducteur routier. Les chauffeurs routiers ont dû apprendre à diversifier les outils numériques et les nouveaux processus. Afin de revaloriser leur métier et améliorer leurs performances, plusieurs types de formations sont proposés : en présentiel, à distance ou en réalité virtuelle.

La revalorisation des conducteurs routiers : la formation en réalité virtuelle

Image tirée du site https://www.forget-formation.com/actualites/le-simulateur-de-conduite‌‌

Au même titre que la technologie bouleverse le secteur du transport routier, la réalité virtuelle transforme la formation professionnelle. Elle offre une immersion technologique consistant à rendre un environnement réel sur un écran afin que la personne s’y sente comme si c’était vrai. Plongé dans ce cadre virtuel, l'individu peut interagir avec son entourage digital en effectuant des actions, les mêmes que celles imposées par les différents métiers du transport.

Dans la logistique, la réalité virtuelle permet à tous types de personnes de se familiariser avec des métiers et enfin d’apprendre pour acquérir des compétences : communiquer les bases du métier, le savoir faire, ainsi que  les tâches plus spécifiques et ce directement, sans que la personne ait à se rendre sur place dans l’entrepôt.

Dans quelques mètres carrés, la personne formée peut être dans un décor prévu à cet effet pour ressembler de toutes pièces à un camion. C’est comme s’il y était ! Assis sur son siège, il peut conduire grâce au volant sur une route qu’il peut regarder sur l’écran situé juste devant lui, qui reproduit les situations de route habituelles que vivent les conducteurs routiers. Embouteillage, voies de détresse, ronds points, arrivées sur site, les écrans projettent tous types de scénarios, et peuvent aussi s’adapter à différents climats : pluie, neige, grand soleil, vent. Dans la cabine, la personne formée peut ainsi expérimenter toutes les situations possibles et ainsi progresser rapidement.

Le logiciel s’adapte à l’utilisateur : c’est une formation personnalisée. Par exemple, s’il détecte que la personne ne prête pas assez attention à la route, alors il lui mettra des scénarios qui créeront des situations spéciales afin que sa concentration soit plus accentuée. Aucun rejet de CO² : plus besoin de conduire un camion et de polluer l’environnement puisque tout se fait sur place dans quelques mètres carrés. Cela résout le problème majeur de la pollution de l'environnement.

La simulation virtuelle c’est :

  • Ă©conomique
  • sĂ©curisĂ©
  • pĂ©dagogique
  • efficace
  • Ă©cologique

Une solution au manque de connaissance du métier

La réalité virtuelle est une réponse innovante à la baisse des conducteurs routiers aujourd’hui en France. C’est pourquoi elle a un succès auprès des jeunes conducteurs !

La réalité virtuelle va au-delà des clichés car elle nécessite de réaliser des missions très diverses et souvent méconnues de tous qui brisent tous les clichés sur cette profession. Au travers de la réalisation de tâches variées, le jeune en formation se voit remplir des bons de livraison, vérifier l’état de son camion avant de partir, puis conduire et manœuvrer son camion au fil du trajet.

La technologie aide donc à la formation des jeunes au métier de conducteur routier. En transformant le monde du transport, la technologie est un bouleversement pour la chaîne logistique et pour ce cas là dans le TRM puisqu’elle attire les jeunes et les forme à moindres coûts.

Une solution Ă©conomique

Effectivement, la réalité virtuelle représente un gain économique. Elle ne nécessite plus d’avoir un camion à disposition, ce qui entraîne un coût avec l’essence mais peut aussi entraîner un risque corporel puisqu'il s’agit de la maîtrise d’un camion de plus de 3,5 tonnes.

De plus, la formation en réalité virtuelle permet aussi d'aborder de multiples situations, même très dangereuses et tout cela sans risque ! Ils peuvent être confrontés virtuellement à des accidents ou à toute autre situation qui ne peuvent se passer sur la route en situation réelle. La formation en réalité virtuelle peut afficher toutes sortes de scénarios afin que la personne en formation soit prête à réagir face à toutes situations.

De telle sorte qu’au terme d’une formation, la personne aura été sensibilisée à autant de cas qu’un conducteur expérimenté ! Ainsi, ils ont plus de compétences et sont plus à même d’anticiper les situations dangereuses sur la route. La formation est donc complète et très riche pour les jeunes qui peuvent se perfectionner plus rapidement et à moindres coûts. La formation en réalité virtuelle est en plus très réaliste puisque la technologie se perfectionne de plus en plus.

En 2016, selon la FNTR, 36 353 permis camions ont été délivrés. Le taux de réussite pour un CAP “conducteur routier de marchandises est de 92%”.

Au volant d’un véhicule de plus de 3,5 tonnes, un conducteur routier transporte tous types de marchandises d’un lieu à un autre en respectant les délais souvent stricts de livraison.

Il assure des tâches diverses comme celles de renseigner les coordonnées du véhicule et de la marchandise, de vérifier son état ainsi que celui du camion. Il doit remplir la lettre de voiture, que ce soit version papier ou électronique, qui est obligatoire. Il peut également se spécialiser dans un domaine spécifique et suivre une formation adaptée. Il existe donc différents chemins pour être conducteur routier, acteurs clés du transport routier de marchandises.

Besoin de former vos conducteurs et vos exploitants à l’utilisation des outils numériques ? Les formations proposées par Dashdoc sont éligibles au financement par l’état.

DĂ©couvrez le catalogue de formation

Les centres de formation pour le transport routier

AFTRAL

Ce centre de formation propose des formations pour tous les niveaux. Il délivre des certificats d’aptitude professionnelle suite à un stage d’un ou deux ans, en fonction du niveau du stagiaire.

Le CAP sur un an nécessite d’être titulaire d’un diplôme de niveau V (BEP ou CAP) et le CAP sur deux ans nécessite d’être âgé d’au moins 16 ans. L’objectif est de préparer et réaliser des transports nationaux et internationaux à bord d’un véhicule de type poids lourd et d’effectuer les tâches administratives qui en découlent.

AFTRAL dispose de systèmes embarqués et de simulateurs permettant une mise en situation de conduite réelle. Aftral, c’est 86 simulateurs et 100 écoles de formations à la conduite mais avant tout une expertise dans le domaine de la formation des conducteurs routiers.

Les autres formes d’apprentissage : e-learning

Apprendre en ligne, à son niveau. Telle est la nouvelle méthode d'apprentissage que permet la technologie. Toujours dans la lignée du gain économique tant pour le travailleur que pour l’employeur, la formation en ligne permet une formation plus poussée à moindres coûts.

Les jeunes peuvent en bénéficier plus facilement car la technologie rend l’accès à l’apprentissage accessible à tous. Grâce à l’attractivité du contenu, le participant est non plus passif mais actif dans son processus d’apprentissage. Il peut avoir accès à la formation grâce à une seule connexion Internet.

La formation e-learning Aftral, c’est un parcours de formation interactif et sonorisé avec vidéos-métier, exercices d’applications et synthèses imprimables, basé sur des situations professionnelles concrètes impliquant le stagiaire.


Les outils transport pour préparer la rentrée
Les innovations dans le transport routier de marchandises et dans la logistiques’immiscent rapidement dans le quotidien des transporteurs en leur apportant desbénéfices divers : gain de temps, gains économiques et financiers et gain enproductivité. Afin de préparer la rentrée ou simplement pou…
Faites vous rembourser votre formation dans le Transport routier
Voici le guide à suivre pas à pas pour vous faire rembourser votre formation Dashdoc. Il existe plusieurs dispositifs permettant de financer le développement des compétences de vos salariés.
Transporteurs : comment faire plus de business cet été ?
Image tirée de la campagne FNTR Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté. Voici l’image qu’affichentprès de 30 000 camions cet été, que vous pouvez voir circuler sur la route devos vacances. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement de la campagne derevalorisation du métier de…