Des fédérations se sont créés pour défendre les droits et intérêts des transporteurs. Le secteur du TRM étant très diversifié, ces fédérations ne défendent pas toujours les mêmes priorités et ont donc parfois des intérêts divergents. Il existe trois fédérations majeures : la FNTR (Fédération nationale des transports routiers), créée en 1993, l’Union des entreprises de Transport et de Logistique de France (TLF) et l’OTRE (L’Organisation des Transporteurs Routiers Européens) créée en 2000. Comment sont organisées ces fédérations et quelles sont leurs intérêts ?

Fe-de-ration-fntr-otre-tlf-blockchain-e-cmr-dashdoc-transport-routier

Différents modes d’organisation

La FNTR est une organisation professionnelle de syndicats régionaux et départementaux. Elle est composée d’instances fédérale : le conseil de direction, le conseil national et l’assemblée fédérale. Le président est élu pour 3 ans par ces instances : il s’agit actuellement de Jean-Christophe Pic. Des conventions sont mises en place pour décider des projets à porter concernant l’ensemble du secteur du TRM. L’OTRE et TLF se composent tous deux d’un conseil d’administration, de conseils de métiers et d’un conseil des secrétaires généraux.

La FNTR et l’OTRE ont développé un service de proximité, de renseignement et d’assistance. La première s’assure que les dossiers traités soient bien de nature régionale, nationale et européenne. L’OTRE s’assure quant-à-elle que ses membres oeuvrent toujours dans un esprit de tolérance, dans le respect des décisions adoptées et dans la solidarité d’action, plaçant en premier l’intérêt général de la branche avant toute considération d’ordre particulier ou local. TLF encourage l’émergence de projets collectifs innovants, de nouveaux modes de pensée, d’action et d’organisation.

A noter qu’une synergie entre la FNTR et TLF s’est créé afin de coordonner leurs positions et actions en matière de politique professionnelle, interprofessionnelles et, plus largement, de l’environnement socio-économique du secteur.

Plusieurs Fédérations pour plusieurs objectifs

La FNTR et l’OTRE se concentrent sur le secteur du transport routier tandis que TLF se consacre également aux acteurs de la logistique.

La FNTR accompagne les entreprises face aux évolutions du marché : nouvelles normes, nouveaux outils. L’objectif est d’améliorer la productivité de ses entreprises adhérentes. Les actions de la FNTR ont notamment permis d’obtenir des délais de paiement à 30 jours, la consécration par l’Europe du régime gazole professionnel mais aussi la non libéralisation du cabotage. La fédération s'est lancée depuis l'année dernière dans le projet de construction de la Blockchain Globale Transport, permettant une dématérialisation des documents de transport et des échanges sécurisés.

L’OTRE prône une harmonisation sociale et technologique afin d’assurer à chaque transporteur de l’Union Européenne une concurrence libre et non faussée. Elle défend les valeurs de la patrie (solidarité, courage, rigueur, fierté du travail accompli). Elle a ainsi lutté contre la concurrence déloyale des transporteurs d’Europe de l’Est et permis l’instauration d’un taux de taxe professionnel en 2003.

Enfin, TLF souhaite représenter, promouvoir et défendre l’ensemble de ses adhérents à un niveau régional, national, européen ou international et démontrer ainsi l’importance des transporteurs routiers pour l’économie française. Elle a développé avec Renault Trucks une consommation du gasoil plus économique. La fédération a aussi soutenu publiquement, en 2015, les transporteurs routiers contre la précarisation de leur profession.