La semaine dernière, nous avons eu le plaisir d’animer le webinaire : "Innovation dans le TRM en temps de crise. Comment innover pour une reprise d’activité réussie ?"

Nous avons eu la chance d’entendre le témoignage d’Antoine Michellier, dirigeant de la société Transmotte, entreprise de transport familiale créée en 1988, spécialisée dans le secteur agroalimentaire et industriel qui compte aujourd’hui 19 salariés.

Regarder le replay du webinaire
Fiche de société : Transmotte

L'état des lieux : l'impact du COVID-19 dans le Transport Routier de Marchandises

Le TRM représente plus de 700 000 emplois pour environ 40 000 sociétés sur le territoire. Au cours des 18 derniers mois, notre secteur a subi plusieurs crises qui l’ont fragilisé : 7 semaines de confinement dans le cadre de la lutte contre la propagation du COVID-19, la grève contre la réforme des retraites et la crise des gilets jaunes.

Selon les dernières statistiques publiées par l’OTRE dans le plan de survie des ETI/PME/TPE du 27 avril 2020 : les entreprises du TRM ont mis à l’arrêt 52% de leurs camions (hors-alimentaire) et 86% d’entre eux ont été en arrêt total ou en très forte baisse d’activité. En moyenne, les chefs d’entreprises estiment avoir perdu 48% de leur chiffre d’affaire au cours de ces dernières semaines.

Le retour d'experience de Transmotte

Comment avez-vous traversé la crise sanitaire ?

Antoine Michellier : Dès le 15 mars, nous avons dû arrêter l’activité dans le ravitaillement de centrale à béton. 1 ou 2 véhicules étaient chargés de ravitailler des centrales en ciment, mais il n’y a pas eu trop d’impact dans le secteur de la pétrochimie.

En réalité, nous avons traversé un mois d’arrêt total de notre activité sur la partie chantier, et près de 50% de notre chiffre d’affaire envolé.

Les salariés en bureau se sont tout de suite mis en télétravail, quand les chauffeurs se sont mis en chômage partiel. Ce qui nous a vraiment aidé fut notamment le blocage des crédits que les banques nous ont autorisés de réaliser.

Source : Facebook de Transmotte

En quoi Dashdoc est-il un devenu un réel atout pour votre société de transport ?

Antoine Michellier : Pour 2020, nous avions comme objectif de dématérialiser le bon, il faut savoir être dans l’air du temps ! Désormais, nous travaillons avec Dashdoc en collaboration avec Cofisoft sur le logiciel ACS, la facturation et le planning. Nous avons voulu nous mettre à la page en améliorant toute la surcharge administrative. Vous saurez aujourd'hui que la demande client est assez exigeante, il demande parfois même de facturer avant de vider le transport !

Aujourd’hui, Dashdoc me permet une grande rapidité dans la facturation : si mon conducteur est en train de vider à 17h, dès 17h30 je peux facturer. Tout est classé automatiquement, le suivi du transport est simple et rapide (en quelques minutes).

La facturation automatique facilite vraiment le boulot et améliore la satisfaction de notre client. L’information remonte automatiquement dans le logiciel de transport. Dès qu'un transport est affrété à la société Transmotte, le client a  instantanément accès à la lettre de voiture, en même temps que nous, et reçoit le bon de livraison pris en photo à la sortie de la cimenterie par exemple. C'est très rapide et extrêmement efficace !

Chez Dashdoc, nous avons le grand plaisir d’accompagner plus d’une dizaine de nouvelles sociétés transporteurs qui nous font confiance pour  traverser cette période. Si vous souhaitez en savoir plus sur nos outils et notre approche pour soutenir les transporteurs (sans engagement), je vous invite à nous contacter :

DÉCOUVREZ LA SOLUTION

D'autres articles peuvent vous intéresser :

Et si piloter sa société transport depuis le camion était possible ?
Pour les acteurs du transport, la gestion administrative est aussi importante que contraignante. Envoyer les lettres de voiture, facturer vos clients, transmettre les documents de transport aux clients, etc… tout cela demande du temps ! Or, certains de nos clients transporteurs de Dashdoc, bien trop…
Transporteurs : comment faire plus de business cet été ?
Image tirée de la campagne FNTR Si vous l’avez, c’est qu’un camion vous l’a apporté. Voici l’image qu’affichent près de 30 000 camions cet été, que vous pouvez voir circuler sur la route de vos vacances. Cette initiative s’inscrit dans le prolongement de la campagne de revalorisation du métier de…
La lettre de voiture électronique eCMR : pourquoi et comment ?
La lettre de voiture électronique eCMR : pourquoi et comment ?